Quels sont les types d’achat immobilier ?

Lorsqu’on décide d’acheter une maison ou un habitat, il faut prendre le temps de bien se renseigner. Car, votre choix aura un impact direct sur les projets que vous aurez à mener plus tard avec ce bien immobilier. Pour vous aider, nous allons vous présenter les différents types d’achat immobilier. 

L’achat neuf 

Un bien immobilier est considéré comme neuf lorsqu’il est déjà bâti ou lorsqu’il est en état de futur d’achèvement. Dans le dernier cas, l’achèvement du bien ne doit pas dépasser une période de cinq ans avant l’achat. Dans l’un ou l’autre des cas, l’achat neuf vous permet d’être exempté des dépenses liées à la rénovation du bien. Cependant, ce type d’achat immobilier est assez onéreux. 

L’achat dans l’ancien

Un logement est dit ancien lorsqu’il a été construit depuis plus de cinq ans ou lorsqu’il a été déjà occupé par des habitants. Ce type d’achat immobilier peut être avantageux en matière de coût, mais elle peut aussi occasionner des frais de rénovation importants, lorsqu’elle ne respecte plus les exigences en matière d’habitation.

L’achat en copropriété 

Cet achat immobilier vous permet d’acquérir une partie d’un bâtiment. De ce fait, vous n’aurez qu’à entretenir la zone acquise ainsi que les zones communes à l’ensemble du bâtiment. Les charges liées à cette dernière partie seront donc calculées proportionnellement entre les copropriétaires. 

L’achat groupé 

L’achat immobilier groupé vous permettra de réduire le prix du bien à acquérir. En effet, ce type d’achat consiste à regrouper les demandes communes d’achat d’un bien semblable afin de diminuer les coûts proposés par les cédants.

L’achat immobilier à l’étranger 

L’achat d’un bien immobilier à l’étranger est un excellent investissement, lorsque vous choisissez des pays assez conciliants dans ce domaine. Pour vous aider à opérer un choix judicieux, un notaire vous fera la comparaison des avantages et des inconvénients de cette décision.

L’achat en nue-propriété

Ce type d’achat consiste à ne détenir qu’une partie des droits sur le bien immobilier. La seconde partie est alors réservée à l’usufruitier. Ainsi, vous serez propriétaire du bien, mais la jouissance de ce bien sera transférée à une autre personne. Cet achat immobilier est relativement moins coûteux, puisqu’il est partagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *